Angleterre – Les 7 hôpitaux Covid qui ont accueilli 249 patients… ferment...

Jeudi 11 mars 2021

Le NHS, le système hospitalier anglais, devait s’effondrer sous le poids du couillonavirus.

Et ce dernier devait tuer un demi million d’Anglais (lire ici).


Ces deux prévisions, les 2 faces de Janus, étaient en réalité totalement bidonnées.

Fin mars 2020, le gouvernement annonce en urgence la construction de 7 « hôpitaux Nightingale » destinés à recevoir les gazillons de malades, copiant ainsi – déjà – le fameux modèle chinois (d’autres pays ont également joué la carte des « hôpitaux de campagne »).

Celui de Londres comptait pas moins de 4 000 lits !


Il ouvrit le 3 avril. Et ferma ses portes… le 15 mai (et entre temps, il fut totalement désert).

Un autre ferma le 5 mai, un autre le 5 juin.

Sur les 7 hôpitaux, un seul demeure ouvert à ce jour et sert… de centre de vaccination (source DailyMail).


En réalité, aucun ne traita des malades du Covid…

Le chiffre officiel s’élève à… 249 patients admis au total durant toute l’année 2020 !!!!! Pour sept hôpitaux et pour une population de 56 millions…

Cette plaisanterie d’idéologue déjanté a coûté 500 millions de GBP.

Un demi milliard d’euros

C’est pas cher, c’est l’état qui paye et ce sont les copains au milieu qui croquent, comme chez nous.


De plus l’idéologie covidémentielle chinoise n’a pas de prix.

Et Matt Hancock, le ministre de la Santé totalement covidément (à côté Oliver Véran est un amateur, si, si) ose affirmer, fier de lui :

« Les hôpitaux Nightingale ont joué un rôle essentiel ».

Ah oui ? Quel rôle critique ? Celui de désigner leur instigateur comme un débile profond ? Ou comme quelqu’un de profondément corrompu ?

Mission accomplie !


Voilà l’essence même de la covidémence.

Les Anglais y apportent une touche particulière : leur vice coutumier.

7 vues0 commentaire