Le test PCR au tribunal – Les avocats poursuivent en justice...

Lundi 5 avril 2021

Enfin, toute l’histoire du Covid-19 devient un dossier pour les procureurs.

Conscients de leurs responsabilités, les « avocats pour le dévoilement » sont passés à un combat avec en quelque sorte des protections de sport plus résistantes et plus adaptées à l’heure actuelle. En alliance avec le peuple maltraité, ils prennent maintenant le taureau par les cornes.


Auparavant, ils ont démasqué le test PCR comme n’étant rien d’autre qu’une grosse fraude.

Et ce, avec de véritables « sommités indépendantes du lobby pharmaceutique » de tous les horizons nécessaires : virologues, épidémiologistes, microbiologistes, médecins, etc. de haut niveau.

Dans ma récente émission intitulée « Le compte à rebours de la mort a commencé », j’ai mis en garde la population mondiale contre l’irresponsabilité flagrante de cette campagne de vaccination Covid déclenchée à la hâte.

Et ce, parce qu’on a négligé d’effectuer sur les nouveaux vaccins à ARN tous les tests depuis longtemps obligatoires.

Et le plus flagrant, c’est que ces fabricants de vaccins Covid ont agi ainsi malgré l’échec absolument lamentable des tests sur les animaux effectués au préalable.

En clair, cela signifie que tous ces nombreux petits animaux sans défense ont subi inutilement des dommages graves causés par les vaccins à ARN, et que beaucoup en sont morts.


Quoi qu’il en soit, quelques jours à peine après mon message d’avertissement, nous avons été inondés de rapports faisant état de milliers de dommages dus aux vaccins dans le monde entier : dans les maisons de retraite, rien que dans nos pays, les gens sont morts par dizaines immédiatement après le vaccin Covid.

Bien sûr, tout le monde nie toute corrélation à l’origine de ce phénomène. Derrière moi, je vous rappelle encore une fois ces deux émissions.

À propos, vous pouvez facilement télécharger ces informations, avec les sources de preuves dans le texte de l’émission ci-dessous, les imprimer et les diffuser partout en quelques clics.

Mais n’oubliez pas que ces rapports ne couvrent que les premiers jours de la tragédie, sans tous les dégâts ou les morts qui ont été couverts, c’est-à-dire tenus secrets, et sans tenir compte non plus de tous les effets tardifs à venir, qui pourraient être pires ; et de toute façon sans aucun chiffre réel.


Le compte à rebours de la mort vient juste de commencer… malheureusement.


Mais enfin, toute cette histoire de Covid 19 devient un dossier pour le procureur.


Que s’est-il passé ?

14 vues0 commentaire