Nous dirigeons-nous vers les pires heures de l’histoire de l’humanité ?

Vendredi 30 avril 2021

par Au-delà du climat.


Alors que le projet de dictature techno-sanitaro-transhumaniste accélère de manière exponentielle, ce dernier se dévoile de plus en plus aux yeux de la population.

Véritable bascule du monde d’avant vers le monde d’après, la plandémie (une pandémie planifiée qui ne repose que sur le mensonge des médias et l’interdiction de traiter les gens) commence à s’essouffler et malgré la propagande incessante, la peur du virus commence à être remplacée par la peur d’une dictature et d’un faux-vaccin expérimental.


Il est désormais difficile de savoir si nous nous dirigeons vers un des moments les plus sombres de l’histoire ou si cette obscurité menaçante va en fait mettre en lumière le fonctionnement de ce système et permettre un réveil des consciences et la mise en place de sociétés plus justes et saines.


Voici les informations de l’actualité qu’il ne fallait pas manquer !


Science sans conscience n’est que ruine de l’âme (et des populations)

  • « Micro-puce sous-cutanée pour le Covid : Le Pentagone présente l’Hydrodgel injectable (financé par Obama) qui permet de contrôler les gens » ~ Réseau International

« Des scientifiques du Pentagone travaillant au sein d’une unité secrète créée au plus fort de la Guerre froide ont créé une micropuce à insérer sous la peau, qui détectera l’infection COVID-19, ainsi qu’un filtre révolutionnaire capable d’éliminer le virus du sang lorsqu’il est fixé à un appareil de dialyse, écrit Harriet Alexander sur le journal britannique Daily Mail ».


  • « À Nice, le rappel des consignes sanitaires par haut-parleurs agace » ~ Le Point

Voici un petit aperçu du monde d’Orwell qui est en train de se mettre en place, dans l’acceptation de la majorité de la population.

« Message officiel de la ville de Nice. Épidémie Covid-19. Pour votre santé, et celle de vos proches, évitez les déplacements et restez confinés ».


Alors qu’il n’y a plus de pandémie depuis maintenant plus d’un an, et que la mortalité en 2020 a été tout à fait normale (moins de mort en 2020 qu’en 2019 chez les moins de 65 ans notamment), l’État maintient l’état d’urgence « sanitaire ».

« Le gouvernement a préparé un projet de loi visant à étendre les pouvoirs exceptionnels de ce régime sanitaire d’exception, censé s’arrêter le 1er juin, jusqu’au 31 octobre ».


« Le Conseil d’État autorise la conservation généralisée des données de connexion en dehors des situations exceptionnelles d’état d’urgence sécuritaire, contrairement à ce qu’exigeait la Cour de Justice de l’UE dans sa décision du 6 octobre 2020 contre la France.

Pour arriver à une conclusion aussi brutale, le Conseil d’État a réinterprété la notion de « sécurité nationale » pour l’étendre très largement au-delà de la lutte contre le terrorisme et y inclure par exemple l’espionnage économique, le trafic de stupéfiant ou l’organisation de manifestations non-déclarées.

Ainsi, il peut conclure que la sécurité nationale est systématiquement menacée, justifiant le contournement permanent des garanties protégeant les libertés fondamentales et ce même en dehors des périodes officielles d’état d’urgence, soumises à un contrôle démocratique (aussi théorique soit-il) ».


Refuser la « vaccination » est sain, prudent et légitime


  • « Israël : des cas de myocardite chez les hommes de moins de 30 ans après la 2ème injection du vaccin Pfizer » ~ i24news

Sympa, surtout sachant qu’ils n’avaient aucun risque de mourir du covid…


Pourquoi les « vaccins » qui ne sont pas à ARN sont critiqués par les gouvernements mondialistes, mais pas les vaccins ARN alors qu’ils semblent bien plus dangereux ?





Maintenant que nous sommes de plus en plus à réaliser que la sphère médiatico-politique a mis en place une société basée sur un narratif consciemment inauthentique, nous devons commencer à déconstruire petit à petit toutes les fausses croyances dont nous sommes victimes et qui causent tant de tort à l’humanité.

À commencer par les vaccins ?


Imaginons un instant le nombre de personnes qui mourraient du vaccin, ou auraient des séquelles, alors qu’elles ne seraient jamais mortes du covid si on vaccinait de force les 8 milliards d’humains.

Imaginons les dégâts que causent tous les vaccins sur les populations pour éventuellement « protéger » une minorité de personnes…


La chasse aux non-vaccinés va commencer

  • « Coronavirus à Majorque : un homme arrêté après avoir contaminé 22 personnes » ~ Cnews

Ceci est selon moi un sujet de très haute importance.

Les médias et le gouvernement, avec l’aide des forces de l’ordre, diabolisent et réprimandent les personnes qui refusent de céder aux mesures liberticides et dangereuses imposées sous couvert de fausse pandémie, ainsi que ceux qui refusent l’injection expérimentale.

Quel est l’avenir de ces personnes ?


Message de la plus haute importance :

« Les politiciens et leurs conseillers vont mentir et accuser ceux qui n’ont pas été vaccinés d’être responsables du développement de nouvelles mutations et de l’augmentation du nombre de décès qui va se produire.


Mais si le Dr Bossche a raison, et je le crois, ce sont les personnes vaccinées qui vont menacer l’humanité. Ils seront une menace majeure pour tous ceux qui ont été vaccinés.

Mais ils seront également une menace majeure pour les personnes non vaccinées, car les virus qu’ils excrètent sont plus dangereux que le virus original.


Nous sommes en territoire très dangereux.


Si nous n’arrêtons pas ce programme de vaccination maintenant, il n’est pas exagéré de dire que l’avenir même de l’humanité est en danger.

C’est à cela que pensaient ceux qui ont essayé de nous vendre la Grande Réinitialisation ? »


  • Les « uns soumis » aux mondialistes

Voici les propos d’Eric Coquerel, député de La France Insoumise de Seine-Saint-Denis, sur France Info : « C’est quand même aberrant qu’on ait fermé les écoles et qu’on n’ait pas profité du mois de fermeture des écoles pour vacciner tous les enseignants ».


C’est donc cela un des scénarios dystopique mais plausible pour les mois à venir.

Des vaccinés qui, affaiblis par cette injection expérimentale vont décéder du « covid » massivement et propager des nouveaux variants, vraisemblablement plus dangereux que le covid-19.

Les non-vaccinés, en plus d’être victimes de ces nouveaux variants, pourraient être accusés d’être responsables de ces « nouvelles vagues », et seront donc recherchés, enfermés, vaccinés de forces (?), etc.

Cela se fera évidemment grâce à la manipulation des gouvernements et des médias mainstreams (les autres étant censurés et diabolisés), des médecins corrompus (les autres étant censurés et menacés), des populations sous hypnoses (les autres étant censurées et traitées de complotistes), ainsi que de la police, bras armée de la dictature sanitaire.

Les pires heures de l’histoire de l’humanité pourraient arriver incessamment sous peu. Cependant, l’accélération de ce plan diabolique intensifie la résistance à ce projet.


« Pour un retour de l’honneur de nos gouvernants » : La lettre des militaires au gouvernement

« À l’initiative de Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes, une vingtaine de généraux, une centaine de hauts-gradés et plus d’un millier d’autres militaires ont signé un appel pour un retour de l’honneur et du devoir au sein de la classe politique.

Valeurs actuelles diffuse avec leur autorisation la lettre emprunte de conviction et d’engagement de ces hommes attachés à leur pays ».


Ils dénoncent un délitement de la patrie et appellent à une réaction des dirigeants sous peine d’intervention de l’armée : « Aussi ceux qui dirigent notre pays doivent impérativement trouver le courage nécessaire à l’éradication de ces dangers.

Pour cela, il suffit souvent d’appliquer sans faiblesse des lois qui existent déjà.

N’oubliez pas que, comme nous, une grande majorité de nos concitoyens est excédée par vos louvoiements et vos silences coupables. […]Par contre, si rien n’est entrepris, le laxisme continuera à se répandre inexorablement dans la société, provoquant, au final une explosion et l’intervention de nos camarades d’active dans une mission périlleuse de protection de nos valeurs civilisationnelles et de sauvegarde de nos compatriotes sur le territoire national ».

  • Le site Place d’Armes : place-armes.fr


  • La lettre ouverte aux gouvernants : place-armes.fr/lettre-ouverte-a-nos-gouvernants


  • L’article dans Valeurs Actuelles : valeursactuelles.com/pour-un-retour-de-lhonneur-de-nos-gouvernants-20-generaux-appellent-macron-a-defendre-le-patriotisme


  • La réaction de Florian Philippot, fondateur des Patriotes : youtu.be


  • L’Appel des anciens militaires fait scandale dans les médias – explications du général Delawarde : reseauinternational.net/lutopie-societale-confrontee-au-principe-de-realite-du-monde-ultraliberal


  • Réponse à l’appel de mille militaires (par Valérie Bugault) : reseauinternational.net/reponse-a-lappel-de-mille-militaires


  • Une pétition pour soutenir ces militaires : les-patriotes.fr/petition-soutien-aux-militaires


La gauche « socialiste » et « insoumise » et les macronistes ont condamné cette lettre, ce qui est normal puisqu’ils sont les principaux responsables de la destruction de la France, et Marine Le Pen a tenté de récupérer ce mouvement, en vain puisqu’elle s’est faites sèchement rembarrée. Qui peut encore être dupe sur le fait qu’elle représente une fausse opposition, à l’instar des insoumis ?


À ce jour, une dizaine de milliers de militaires ont rejoint cet appel.

Ce qui me semble évidemment une très bonne nouvelle pour la France et les Français.


Cependant, je ne comprends pas comment l’armée a pu laisser la situation du pays se détériorer à ce point, pourquoi cet appel n’intervient que maintenant et surtout pourquoi ils ne mentionnent pas la dictature sanitaire actuelle sous couvert de pandémie imaginaire.

Mieux vaut tard que jamais ?


La résistance au covido-mondialisme se précise !


Alors que les dirigeants mondialistes du monde entier ont tué des millions de personnes en interdisant les traitements et en confinant les populations, le président patriote Magufuli (tristement décédé le mois dernier) a sauvé des milliers de vie en Tanzanie en refusant le confinement, et en basant sa politique sanitaire sur la science, et non pas sur les organes corrompus comme l’OMS. Primum non nocere. Une belle leçon d’humilité, de courage et d’intelligence.




Lin Wood, l’avocat pro-Trump aux USA, a fait un discours lors d’une conférence pour la Liberté qui s’est tenue dans l’Oklohama le 16 avril 2021.

Il dénonce l’implication dans le trafic sexuel d’enfants des familles Bush, Clinton et Obama, de la Couronne Britannique, de Bill Gates, du Vatican, d’Hollywood, des Illuminati ou encore de la corporation médiatique.

  • Conférence de presse de Poutine – Extrait RT France (1min20)


Il répond aux attaques inamicales envers la Russie, et reste, selon lui-même, « très modeste », « souvent ne répond même pas ».


Il dit : « Comme je l’ai déjà dit, ils bousculent la Russie, ici et là, sans la moindre raison.

Bien évidemment, autour d’eux, tout comme autour de Shere Khan, fayotent de petits chacals, exactement comme Kipling l’a décrit.

Ils hurlent en chœur pour plaire à leur souverain ».

Je vous laisse deviner qui est Shere Khan et qui sont les petits chacals…

Cette phrase fut suivi des applaudissements de la foule, qui en majorité ne porte pas de masque.

  • « Le présentateur de télévision anglais Mark Dolan a déchiré son masque en direct »


« Si vous voulez revenir à une vie normale et pleine, la première chose à faire est de vous débarrasser de ces masques pathétiques ! »

  • « Paris : une foule sans masque se déchaîne lors d’une fête sauvage dans un parc des Buttes-Chaumont »


  • « 300 personnes réunies place de la République à Metz pour une « réinformation » sur la pandémie » ~ France Bleu


« Près de 300 personnes se sont réunies place de la République à Metz samedi lors d’un rassemblement consacré à une « réinformation » sur la pandémie de coronavirus.

Les prises de paroles visaient à débattre des mesures prises pendant la crise sanitaire, comme le port du masque ou le confinement ».




En Espagne, policiers, pompiers et militaires ont manifesté dans la rue d’un commun accord pour la préservation de leurs droits fondamentaux et humains. (Avec des belles vidéos de manifestations dans les commentaires)



L’entrepreneur Mike Lindell, qui a réalisé deux documentaires édifiants apportant les preuves absolues des fraudes et de l’interférence étrangère dans les élections américaines, révèle qu’il fait des recherches sur Macron avec son équipe, et que c’est un Homme « horrible, horrible ».


Covid : mensonges, censures, traitements…



YouTube censure un entretien avec Christian Perronne. Mais on le retrouve ici : francesoir.fr/youtube-censure-perronne-entretien


« Stopper le Covid, dès sa forme initiale, pour éviter les Covid longs ?


« Quel médicament utiliser avant d’en arriver là ? », c’est la question que se pose France 3.

Des médecins de ville font remonter leurs résultats. « Avec ce traitement, 20 fois moins de décès et presque pas de Covid long. (…) Une boîte de médicaments qui coûte moins de 10 euros ».


C’est ce qu’on crie depuis 1 an et 2 mois.

Ce que le Pr Raoult propose depuis le début de l’épidémie. Comme il le dit, le temps finit par trancher.


Le reportage parle de vaccination, alors qu’il apporte lui-même la preuve qu’il y en a pas besoin…

Il y a donc 20 fois de morts avec azithromycine (et donc surement encore moins avec son association avec l’hydroxychloroquine et le zinc) : ca fait moins de 20 000 morts du covid en plus d’un an ! Pandémie ou petite grippe ?


Une pensée tout de même aux dizaines de milliers de français qui sont partis trop tôt en raison du refus de traiter les malades, et à tout ceux qui subissent les séquelles d’un covid long pour les mêmes raisons.


Résumé de sa vidéo, magistrale, comme d’habitude.

– Les anticorps monoclonaux, comme le remdesivir, ne marchent pas. L’association est expérimentale et peut favoriser les mutations.

C’est la base de la médecine que de savoir que les virus ARN sont mutagènes.


– Le NEJM a fonctionné comme un organe de publicité depuis le début de la crise, pas comme un organe d’information.


– 90-95% des cas chez nous sont dus au mutant anglais.


Nous avons désormais les données concernant la vaccination en Angleterre.


Ce qu’on voit c’est que la vaccination ne marche pas très bien.


Ce qui n’est pas étonnant puisqu’on a fait un vaccin avec une seule protéine du virus initial.

La chance qu’il y ait une mutation de cette protéine résistante au vaccin ou aux anticorps monoclonaux est assez élevée.

En prenant tout le virus il y aurait une chance qu’il reste une certaine immunité, tandis que là, l’immunité est très fragile car basée sur une seule protéine.

Donc c’est pas étonnant qu’il ne marche pas sur les variants.

Pour les formes symptomatiques, le degré de protection est de l’ordre de 70% dans le meilleur des cas.


Pour les gens porteurs ou asymptomatiques, le taux de protection est extrêmement bas.

Ca pose la question de son usage. Sur les nouveaux variants, ca marche très très mal (sud-africain et brésilien).


– Quel est le bénéfice à espérer ? Quelle est la balance bénéfice risque ?

On commence à connaître les risques de ces vaccins.

Il y a des risques vraiment dangereux d’allergies dues aux composés qu’on utilise (polyéthylène glycol).

Il y a des gens qui font des chocs anaphylactiques, éventuellement mortels.

Il y a des gens qui font des thromboses.

Les chiffres doivent être solidifiés pour savoir combien de personnes risquent d’avoir ces effets secondaires.

Ca se sont les risques de se faire vacciner.


– Quels sont les risques de ne pas se vacciner ?

C’est un mélange entre la proportion de gens qui sont infectés et la proportion de gens qui étant infectés font une forme grave.

Pour éviter les formes graves ce vaccin a probablement un intérêt.

Avant 50 ans il n’y a pas de formes graves ou très peu.

Le risque de danger est relativement faible.

Quand on dépasse 75 ans ou 80 ans là bien entendu le nombre de gens malade qui risque de mourir est plus important. L’individu doit se demander si c’est son intérêt ou non de se protéger.


– La mortalité est très faible, le vaccin a des inconvénients, plus d’inconvénients que ce qu’on disait.

Une étude sortie dans Nature montre qu’il y a 70% d’effets secondaires avec le vaccin Pfizer.

On n’avait jamais vu ca avec un vaccin (2 à 3 fois plus que pour le vaccin contre la grippe).

Il y a des décès.

Donc est-ce que ca vaut le coup de prendre le risque ? Certainement pour les populations à risques.

Pas pour les autres.


– Pour Astrazeneca pour lequel on a des données, on ne peut pas dire qu’on soit convaincu qu’on va contrôler la circulation du virus avec le vaccin.

Ca diminuerait la gravité des infections quand on est vacciné mais ca demande à être vérifié. Ce n’est pas la baguette magique qu’on attendait.


– Il faut développer les lits de soins continus.

Concentrer les efforts vaccinaux chez les gens qui ont un risque majeur de mourir ou d’aller en réa.


– Les variants vont continuer.

C’est la nature de ces virus.

Il faut traiter comme toute maladie.

Il faut que les malades voient des médecins, qu’on les iso-coagule, faire des scanners en cas de complication, ne pas louper le passage à l’oxygénation, donner des antibiotiques.

Sans même parler d’hydroxychloroquine, si on fait ca on va drastiquement baisser la mortalité. C’est ce qu’il dit depuis 1 an et les gens commencent à être d’accord avec lui.

Il faut cibler les efforts sur la population à risque (au-dessus de 70 ans), pas s