Vaccinobide israélien : myocardite pour des hommes jeunes...

Lundi 3 mai 2021

Par Covidémence.


« Nous ne pouvons pas encore dire s’il y a plus de cas que la normale ou si les chiffres sont similaires chaque année et que la proximité n’est qu’une coïncidence.

Les efforts pour collecter davantage de données se poursuivent », indique le rapport ~ Times of Israel

Comme d’habitude, au début du moins, aucun lien de cause à effet, on continue d’enquêter blablabla.


On connaît la musique.


62 hommes de moins de 30 ans en Israël ont souffert de myocardite (inflammation du cœur) quelques jours après avoir reçu la 2ème dose de produit Pfizer.


Et 2 sont morts.


Zut.

Si l’on rapporte ces données au nombre d’Israéliens entre 16 et 30 ans qui ont été vaccinés… le risque est de 1 pour 20 000.


Ce qui n’est pas anodin…


Bref, ces gens parfaitement sains, qui n’étaient en rien concernés par le couillonavirus (car très jeunes) ont été vaccinés malgré tout, et… blessés.


C’est la fameuse « balance bénéfices/risques » en version… covidémentielle.


Post-scriptum

Hasard du calendrier…


« Cinq cas de myocardite ont été détectés en France chez des personnes vaccinées avec le vaccin contre le Covid-19 de Pfizer/BioNTech, sans que le lien avec le vaccin puisse être établi pour le moment, ont annoncé vendredi 30 avril les autorités sanitaires » ~ Le Figaro


Ah tiens ?

Mais le plus drôle est ceci :

C’est « le signalement de myocardites chez des hommes jeunes en Israël après une deuxième dose du vaccin Comirnaty » qui a amené les centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) et le comité de suivi de l’ANSM « à analyser de nouveau les données relatives aux cas de myocardites et myopéricardites recueillies par les CRPV en France depuis le début de la vaccination », explique-t-elle.


Ces effets indésirables « feront l’objet d’un suivi spécifique et seront partagés au niveau européen », avec l’Agence européenne des Médicaments (EMA), ajoute l’ANSM.


Cela commencerait à devenir un peu trop voyant ?

2 vues0 commentaire